Jérusalem dans tous ses états.


Jeunes israéliennes au lendemain du Yom-Kippour, Vielle Ville

Célébration d’une Bar-Mitzvah, Vieille Ville.

Célébration d’une Bar-Mitzvah, Vieille Ville.

Vendeuse de rue, dans la partie « arabe » de la vieille ville.

Une famille juive célébrant une Bar-Mitzvah, Vieille Ville.

La partie « arabe » de la vieille ville bariolée aux couleurs de l’état d’Israël, pendant les fêtes juives du mois d’Octobre.

A l’intérieur de la vieille ville, devant la porte de Damas, un jeune soldat israélien, paquetage sur le dos et arme à la main.

La partie arabe de la vieille ville quadrillée par l’armée israélienne, durant les fêtes juives du mois d’Octobre

Vieille Ville.

Palestiniennes devant les remparts de la vieille ville, dans la partie « Est » de la ville.

Palestiniennes devant la porte de Damas, zone aussi tendue que stratégique puisque cette porte ouvre sur Jérusalem-Est, ainsi que la Cisjordanie.

Ghanéenne en pèlerinage, priant dans la basilique du Saint Sépulcre, dans la partie Chrétienne de la Vieille Ville.

Pèlerin.e.s russes dans la basilique du Saint Sépulcre.

Pèlerin.e.s ghanéen.n.e.s dans la basilique du Saint Sépulcre.

Commerçant palestinien, près de l’esplanade des mosquées.

Palestinien.n.e.s devant le Dôme du Rocher.

Ecolières devant le Dôme du Rocher

Des pratiquants juifs devant le Mur des Lamentations, situé en contrebas de l’Esplanade des mosquées.

Selfie devant le Mur des Lamentations.

Soldats israëliens très convoités pour des photographies, près du Mur des Lamentations

Ecolières palestiniennes, en uniforme.

Pratiquant juif, près du Mur des Lamentations

Ecolier.e.s palestinien.n.e.s près de la mosquée d’Al Aqsa

Jeunes palestiniens jouant au football sur l’esplanade des mosquées.

Religieux juif lisant la Torah devant le mur des lamentations

Jeunes juifs pratiquants, dans la partie couverte du Mur des Lamentations.

Jeunes juifs pratiquants, dans la partie couverte du Mur des Lamentations.

Célébration d’une Bar Mitzvah, devant le Mur des Lamentations

Jeunes juifs ultra-orthodoxes devant le mur des lamentations.


Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés