Chine: soleil gris.


Il y a des jours où il n'y a pas de nuages. Des jours de beau temps.

Mais dans les grandes villes chinoises, certains de ces jours restent désespérément gris.

Selon une étude de l'université de Berkeley, la pollution de l'air est responsable de la mort de 1,6 million de personnes par an, soit 4000 par jour.

Richard Muller, coauteur de l'enquête, ajoute cette statistique effrayante : «La dernière fois que j'étais à Pékin, le niveau d'exposition à la pollution était à niveau dangereux. Je perdais chaque heure 20 minutes d'espérance de vie. C'est comme si chaque personne fumait une cigarette et demie par heure.».

Les photos qui suivent ont été prises entre la fin du mois d'Octobre et le début du mois de Novembre.

Remparts de la ville de Xi'an, un jour de forte pollution où les indicateurs annonçaient un taux "very unhealthy" (02/11/2016)

Remparts de la ville de Xian (02/11/2016)

Aéroport de Xi'an (en fin d'après midi) 04/11/2016

Remparts de la ville de Xi'an (02/11/2016)

Dsitrict de Lintong, 03/11/2016

Même dans le métro, de plus en plus d'habitants conservent leur masque de protection. Shanghai, 6/11/2016

Vue sur les montagnes du district de Lintong. 03/11/2016

"I love Shanghai". Dans le centre de la ville, pourtant épargné ce jour-là, les habitants sont de plus en plus nombreux à porter le masque.


Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés