Tibétains, instantanés d'un peuple oublié.


En proie à une occupation et à une colonisation de tous les instants, le peuple tibétain semble être plongé dans l'oubli. Et pour cause, le "toit du monde" reste difficilement accessible. C'est une zone de non-droit, interdite aux journalistes. Et même pour un "touriste", l'obtention d'un permis d'entrée, demeure être un casse-tête administratif.

Les visas d’entrée en Chine sont automatiquement refusés s’il apparaît sur l’itinéraire détaillé toute référence au Tibet. Et il est impossible de se procurer un permis d’entrée au Tibet sans visa chinois. Pourtant, le tourisme n’est pas inexistant dans la région autonome du Tibet : les voyageurs les plus aguerris parviennent, en falsifiant leur itinéraire, à venir à la rencontre de ce peuple millénaire. Même si la présence d’un guide officiel est obligatoire, il demeure (temporairement) possible de s’extirper des convois officiels, et de parcourir les rues animées de Lhassa, de Shigatse…

Ces clichés ont été pris à la volée, en Novembre 2016. Ils témoignent d’un peuple en voie de disparation, les tibétains.

#tibet #occupation #portraits

Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés