Terres kurdes de Turquie: Que reste t'il d'Amed?


C'est une ville de près d'un million d'habitants, aux plaies encore béantes. Diyarbakir est la capitale des kurdes de Turquie; située dans le Sud Est du pays. Bordée par le Tigre, elle occupe une situation stratégique, à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne.

Si la vie a repris aujourd'hui, une partie de la vieille ville (Sur), est rasée. On estime qu'environ 30% de vieille ville aurait été détruite et sa population déplacée, suite au conflit qui fit rage entre l’automne 2015 et mars 2016. Des groupes armés issus du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) s'affrontèrent alors avec les forces armées turques. Un an après la fin des hostilités, petit tour de la ville en photos (sous surveillance)

La vieille ville de Sur, et son souk des ferrailleurs.

Avenue Gazi, une des rues les plus animées de la ville. De là, on peut apercevoir à l'Est, des édifices détruits par l'armée turque.

Vieille ville de Sur, un marché accolé aux remparts.

Jeune kurde, vieille ville de Sur

Ferrailleurs, vieille ville de Sur

Avenue Gazi, le regard grave d'un travailleur.

Konyar Square, un lieu de vie pour les habitants de la ville

Souk des ferrailleurs, vieille ville de Sur

Jeune réfugiée Syrienne. Avec ses camarades d'infortune, elle erre toute la journée dans les rues de la vieille ville.

Vielle ville de Sour.

Vieille ville de Sour

Vielle ville de Sour

Veille ville de Sur

Vue sur le Tigre, depuis Amed.

Avenue Gazi, vieille ville du Sud

Dans les petites rues de la vieille ville.

Un jeune kurde, près des remparts.

Au loin, on aperçoit une présence militaire imposante: camions anti-émeutes, blindés...

Une jeune syrienne dans les rues de ville.

Entre caméras de surveillance et véhicules de la Police ou de l'armée, la surveillance turque est partout.

Vieille ville de Sur.

#Kurdistan #Kurdes #Minorités #Turquie #MoyenOrient

Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés