Bataille pour la paix au Pays basque (Le Monde diplomatique, juin 2018)


Après un demi-siècle de lutte armée marqué par de nombreux attentats et par plusieurs tentatives de résolution pacifique du conflit, l’organisation basque Euskadi ta Askatasuna (ETA) a annoncé début mai sa dissolution. Renversé par le Parlement le 1er juin, le gouvernement conservateur espagnol avait parié sur une défaite totale des indépendantistes, refusant tout geste de conciliation, au risque d’empêcher les plaies de se refermer.


Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés