Quand les États-Unis abattaient « par erreur » un vol commercial iranien (Middle East Eye)

La polémique enfle autour du crash de l’avion d’Ukraine Airlines. Si la thèse d’un tir de missile iranien était confirmée, ce drame aurait des précédents historiques, en particulier le vol Iran Air 655, abattu en 1988 par des missiles américains.

Tous les regards se tournent désormais vers Téhéran. Si le crash du Boeing 737 de la compagnie Ukraine Airlines, avec à son bord 176 passagers, a été immédiatement qualifié d’accidentel par l’Organisation de l’aviation civile iranienne (CAO), l’étau se resserre autour des autorités iraniennes.

Les accusations du Premier ministre canadien Justin Trudeau – citant des sources de renseignement –, selon lesquelles l’avion civil aurait été abattu par un missile iranien, semblent être confirmées par une vidéo publiée et authentifiée par le New York Times, où l’on distingue un objet lumineux s’approchant de l’appareil avant sa chute.

Il faut dire que cette nuit du 8 au 9 janvier avait été brûlante : afin de venger l’assassinat du général iranien Qasem Soleimani, chef de la force al-Qods des Gardiens de la révolution, des missiles lancés depuis l’Iran s’abattaient simultanément sur deux bases militaires américaines en Irak ; c’est l’un de ces projectiles qui, selon les autorités canadiennes et américaines, aurait touché l’avion ukrainien.   

Un scénario qui en rappellerait d’autres. En particulier, l’épisode d’un vol civil iranien abattu par les Américains au-dessus du golfe Persique en 1988, qui a couté la vie à près de 300 personnes, et pour lequel les États-Unis ont toujours refusé de s’excuser.

Un tragique événement que Hassan Rohani n’a pas hésité à rappeler à son homologue américain par tweet interposé le 6 janvier.

Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés