FOLKLORE DU QUOTIDIEN

Laurent Perpigna Iban

« Un jour historique »

25/09/2017

En dépit des menaces irakiennes, iraniennes, et turques, et des avis largement défavorables des chancelleries occidentales, le gouvernement du GRK a décidé de maintenir le référendum d’indépendance du Kurdistan irakien.

Il est tout juste sept heures quand les bureaux de vote dédiés spécialement aux Peshmergas ouvrent leurs portes. On s’y presse, armes sous le bras, afin de participer à ce que tous et toutes appellent déjà ici une « journée historique ».

Tout au long de la journée, c’est un défilé incessant : le vote ici est avant tout une affaire de famille. Nombreux sont les enfants qui se plaisent à tremper le doigt dans l’encrier, pendant que leurs parents étrennent des tenues traditionnelles parfois spécialement achetées pour l’occasion.

 

 

 

 Peshmergas paradant au coeur de la ville d'Erbil, en milieu de journée.

 

 

A la fermeture des bureaux de votes, un bus de tourisme a parcouru les rues de la ville sous les applaudissements nourris de la population.

 

 Fresque murale de combattants kurdes, au cœur d'Erbil.

 

 

Beaucoup de matériel à l'effigie de Massoud Barzani dans le centre d'Erbil.

 

 Combattant Peshmerga, revenant du front. Il estime que voter est "son devoir", au même titre de que "protéger son pays".

 

 Liste de votants sur le mur d'une école publique.

 

 Ce vote est avant tout un rassemblement familal.

 

 "Ce référendum a été le rêve de toute une vie pour moi"

 

Un père et sa fille dans un bureau de vote de la ville.

 

 Dans la file d'attente avant de voter.

 

 Combattants Peshmergas

 

 Une assesseure dans un bureau de vote.

 

 Quelques minutes avant la fermeture des bureaux de vote.

 

 Beaucoup de citoyens arboraient des tee-shirts imprimés pour l'occasion.

 

 

Naima est venue voter avec sa fille et sa petite fille: "Je n'ai pas peur des menaces des autres pays. C'est un moment historique. Nous allons transformer les douleurs du passé en joie".

 

 Les kurdes le savent: les caméras du monde entier sont braquées sur eux.

 

 A la nuit tombée, démonstrations de joie dans les rues d'Erbil.

 

 Un des derniers votant de la journée.

 

 Le drapeau kurde était partout en ce 25 septembre.

 

Please reload

Laurent Perpigna Iban © Tous droits réservés